Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

" Association, Accueillir, Accompagner en Avesnois " dit les 4 A

Ouvrir sa porte et tendre la main

A + A + A + A = Les 4A ! ( formule mathématique brevetée ! )

 

A comme Avesnois  :  Si Paris, Calais, Lille, ou Grande Synthe ont fait la une des journaux avec la présence de migrants ; plus discrétement, l'Avesnois s'est redécouvert comme terre de migration et terre d'accueil. ( Avesnois en latin signifie Adventes = Ceux venus d'ailleurs ! ).

 

3 CAO ( centre d'accueil et d'orientation ) y accueillent plus de 70 migrants aux cotés desquels des associations et collectifs se sont mobilisés.

 

A comme Accueillir : Pour une heure, un WE, une semaine ou plus, des portes se sont ouvertes pour offrir le gite, le couvert, la découverte du territoire ou des coutumes locales.

 

A comme Accompagner : Faire traduire et certifier des documents de naissance, déposer un dossier à l'OFPRA, rencontrer un avocat, se rendre à une visite médicale ou aller suivre un entrainement de sport ; sans voiture cela devient vite, trés, trés compliqué !

Apprendre la langue, expliquer les méandres du droit français, des us et coutumes locales ou les façons d'être en relation demande du temps, de la patience, de la disponibilité et ...un peu de savoir-faire !

 

A comme association : Un minimum d'organisation est nécessaire pour être connu, reconnu, agir collectivement et en légalité !

 

Aîcha, Mohammed, Junior......ils sont quelques migrants à avoir croisé la route des membres de l'association des 4 A depuis 2 ans.

 

Nos grands enfants partis découvrir le monde, notre maison offre bien de la place et nous avons choisi, avec Isabelle, d'ouvrir notre porte en accueillant un jeune migrant. En fait, c'est d'abord lui, qui nous a accueilli dans sa vie, dans son histoire, dévoilant petit à petit, pudiquement d'abord, puis avec forces et détails l'inimaginable, la violence, l'errance mais aussi les belles rencontres et les mains tendues sur son chemin.  Il a risqué la rencontre !

Partageant, en partie, notre quotidien, accueilli occasionnellement par d'autres bénévoles de l'association, il a le questionnement naîf d'un jeune découvrant un autre monde :

 

"Pourquoi n'y a t'il que des beaux légumes dans vos magasins ?"

"Quel luxe d'aller à l'école gratuitement ! Et certains élèves râlent d'avoir des devoirs !"

"Pourquoi y a t'il tant d'espace pas cultivés ? "

 

Il est bousculé et...bousculant, questionnant notre confort, notre surabondance, notre rapport à l'argent, au temps, aux loisirs comme nos modes de relation familiale ou les rapports homme-femme.

 

Intéressé par la campagne électorale, il découvre ahuri, l'instrumentalisation des migrants et l'exercice difficile de la démocratie.

 

Face à l'incertitude de l'avenir, l'attente de papiers, il investit le temps présent, apprenant, lisant, écoutant, dévorant les cours à l'école,  habité par une curiosité insatiable. Une soif d' apprendre qu'il vit presque comme un devoir pour apaiser la souffrance d'avoir tout laisser derrière lui.

 

Sa phrase fétiche : et maintenant, on fait quoi !

 

Un visage, une histoire parmi d'autres vécue au sein de l'association :

" Association, Accueillir, Accompagner en Avesnois " dit les 4 A

Marc Fertin

 

Article publié par cmr • Publié Mercredi 14 juin 2017 • 209 visites

Haut de page