CMR et ACO partagent ensemble leurs faits de vie

Une Récollection ACO -CMR a mis de la joie dans les coeurs ce samedi 17 fevrier à la salle paroissiale d'Orchies.Nous étions une soixantaine autour de Michel Delannoy, curé sur Hénin-Beaumont et prêtre du Prado.

Faire un zoom-arrière pour comprendre et y trouver la présence de Dieu

   Michel Delannoy a été introduit par Michel Chombart et Bernard Legrand, qui ont volontiers pris plaisir à représenter le CMR et l’ACO ,heureux de se retrouver pour vivre une « relecture »de vie, sans omettre toutefois de noter les difficultés de la crise agricole et des fermetures d’usines comme celle d’Eternit.

Michel D. a rappelé « l ’importance des lieux qui permettent de s’asseoir hors du tumulte de la vie et d’aller plus loin », car parfois on se laisse faire par la succession d’évènements qui produit un roulement un peu hypnotique si l’on n’y prend garde. Et pourtant , il s’agit de s’interroger..Comment faisons nous vivre notre baptême?

Avec tous ceux que nous rencontrons, qui ne connaissent peut être pas le Christ, et pour qui tout est neuf, « soyons ceux qui  permettront à l’Esprit Saint d’agir ». Pour cela ,il s’agit de faire de la place. Dieu s’enracine dans notre histoire et nous accompagne, encore faut-il regarder en arrière pour noter son passage...Comme le font les disciples d’Emmaüs, en relisant les textes et ceux qu’ils ont vécu grâce au Christ.

En regardant autour de nous le monde et ses conflits, « avec un Noël qui n’a pas eu sa trève », un monde qui va trop vite et qui nous fait peur...on pourrait désespérer...mais non, il s’agit d’être signe: A Lorette, chaque mois, chretiens ,juifs et musulmans se rencontrent  et ces RDV nous font dire que nous ne sommes pas si différents. Notre monde a besoin de nous pour construire la paix, ça nous invite à faire place à l’autre. "Le monde, il faut le faire avec tout ce que nous sommes". Nos rencontres doivent nous pousser à la nouveauté et à la joie, en partage.

Quand nous prenons l’Evangile après avoir partagé un fait de vie, « c’est un acte de foi que nous posons », mais nul n’est besoin de savoir; il faut « avoir un cœur d’enfant et accueillir « ce que le Christ me dit et se poser la question: Quels appels vais-je recevoir en écoutant ce que Jésus dit. Il s’agit d’entrer dans le texte avec ma vie et d’y repérer ce qui me touche.

Ensuite notre action sera de témoigner de l’espérance qui habite notre vie et dire ce que l’on veut pour le monde d’aujourd’hui pour faire reculer la peur, la haine et l’enfermement... mais Jésus jamais ne s’impose. Il nous laisse libre...

           

 

 

A chaque table de 6 à 7 personnes, chacun a repris un épisode de sa vie pour le mettre en lumière averc l'evangile du jour qui etait celuide Luc ch.5, vers.27 à 32

27 Après cela, Jésus sortit et remarqua un publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts) du nom de Lévi assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. »

28 Abandonnant tout, l’homme se leva ; et il le suivait.

29 Lévi donna pour Jésus une grande réception dans sa maison ; il y avait là une foule nombreuse de publicains et d’autres gens attablés avec eux.

30  Les pharisiens et les scribes de leur parti récriminaient en disant à ses disciples : « Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs ? »

31 Jésus leur répondit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les malades.

32 Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent. »

Et chacun a essayé de trouver dans les partages reçus ,entendus,de l'autre,à partir de l'évangile  une parole de lumière et de vie.

Cela a constitué le pain de vie apporté à l'autel pour l'eucharistie.

Nous avons vécu un temps fort de vie et de solidarité entre l'ACO et le CMR, joyeusement animé par Benoit et Marie-Jo Baudry.

 

Le mot de l'envoi était fort: "Aujourd'hui levons-nous, c'est le temps de l'espérance;Aujourd'hui, près de nous, Jesus- christ nous fait confiance, Il est là dans nos défis, l'écriture s'accomplit"

 

 

Les temps de pique-nique et de gouter ont permis une belle convivialité.

Au plaisir de recommencer.

SM

Article publié par cmr • Publié le Mercredi 21 février 2024 • 185 visites

keyboard_arrow_up