Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Session d'été A. F. R. à Pierrefonds

Session d’été de l’Année de Formation Rurale

 

Du 13 au 16 juillet 2017, nous avons participé au 3ème week-end de l’AFR dans le magnifique parc de l’Institut d’enseignement agricole Charles Quentin à Pierrefonds, dans l’Oise. La chance était avec nous car le temps était au plus beau.

 

Cette longue session nous a permis de prendre le temps de nous retrouver. Après une présentation ludique du week-end et un pique-nique dans le parc, nous avons pris le temps de nous mettre en jambe par un jeu de piste à la découverte des richesses historiques et patrimoniales de Pierrefonds. Nos petits groupes ont été savamment composés par nos gentils organisateurs, histoire de connaître le maximum de participants.

 

Durant ce temps, nos enfants se sont réunis pour préparer leur campement et répartir leurs tâches loin de leurs parents et bien entourés par les animateurs.

 

La première étude sérieuse de ce séjour fut la séance de cinéma pendant laquelle nous avons  (re)découvert ce superbe film-documentaire « Demain » (https://www.demain-lefilm.com). Stylo en main et grille de lecture sur nos tables, nous avons pu décrypter toute la richesse de ce film, thématique après thématique : agriculture, énergie, économie, démocratie, éducation. Après un brève présentation sur l’état de la planète et de son devenir à court terme, y sont présentées de formidables initiatives dans dix pays du monde qui prouvent qu’une autre manière de faire et de penser existe pour une société et un monde meilleurs, respectueux des hommes et de la terre.

La soirée a permis de revivre le film de manière ludique par la création collaborative de scénettes mimées.

Réveil en musique pour la deuxième journée qui s’annonçait plus dense.

Pendant que certains visitaient des initiatives locales, les autres  écoutaient l’intervention de Paul Masson (http://paulmasson.atimbli.net/site/), animateur et formateur pour une éducation populaire.

Une séance portait sur la création de la monnaie. Histoire peu connue et très surprenante que l’évolution de la création de la monnaie. A l’origine, plumes ou fèves de cacao étaient échangées contre des biens. Aujourd’hui la dette sert à créer la monnaie. Résumer et expliquer la séance en deux lignes n’est pas possible. Allez voir le documentaire sur http://vimeo.com/1711304

 

La séance de l’après-midi sur la démocratie nous a permis de nous interroger sur la réalité de la démocratie en France. Puisque le pouvoir par le peuple est essentiellement dû à une démocratie représentative. Comment nos élus peuvent ils représenter la société puisque beaucoup de citoyens ne peuvent pas ou refusent de voter ou s’abstiennent ?

 

 

Ce ne sont pas les individus qui gouvernent mais uniquement leurs représentants. Et ceux-ci sont de moins en moins représentatifs des habitants. Ainsi, de plus en plus, la démocratie représentative permet aux représentants de garder le pouvoir. Cette longue intervention n’a toutefois pas permis d’aborder la démocratie participative, qui a elle aussi ses lacunes.

 

Le lendemain matin, nous retrouvions Paul Masson pour comprendre le fonctionnement de la société en fonction de notre conditionnement de représentation du monde. Prendre conscience que chacun de nous est conditionné par sa petite enfance, sa situation socio-culturelle et ses choix sociétaux. Qu’est-ce qu’on a fait de moi ? Qu’est-ce que je fais de ce qu’on a fait de moi ? Et maintenant, qu’est-ce que je suis prêt à faire pour prendre part à une économie plus juste et plus soucieuse de l’environnement ?

 

La soirée nous a permis de retrouver nos progénitures dans le cadre de scènes de théâtre de l’Opprimé. Spectacle de théâtre interactif qui permet de faire émerger la réflexion sur des stratégies à adopter lors de situations d’oppression entre personnes. Parents et enfants se sont mélangés aux scénettes et se retrouvaient ainsi dans des situations drôles et cocasses.

 

Enfin, le dimanche, après un taï-chi géant sur la pelouse du lycée, nous avons découvert l’encyclique du Pape François, Laudato Si’ qui traite de la nécessité de « sauvegarder la maison commune. Le Pape parle d’écologie intégrale et rappelle que quand la justice n’habite plus la terre, toute vie est en danger.  Six chapitres pour faire le point sur l’état de la planète, rappeler ce que dit l’Evangile de la Création, expliquer les racines humaines de la crise écologique, développer l’idée de l’écologie intégrale (écologie environnementale, économique et sociale), prôner un dialogue et une autre action politique et démocratique, et enfin miser sur un autre style de vie pour une éducation et une spiritualité plus écologiques où Dieu est présent. 

 

Après une Eucharistie pour les uns et un temps de partage pour les autres, cette troisième session d’AFR s’est achevée sur des slogans gestuels comme une synthèse des quatre jours passés ensemble.

Un dernier au revoir et mille mercis apposés dans le dos de nos amis, témoignant de bons moments passés ensemble, de partages, de débats et de réflexions.

 

Au nom de l’ensemble des participants, je tiens à remercier chaleureusement tous les organisateurs qui ont beaucoup donné durant ces journées dans la joie et la ponctualité.

                                                                                                 Olivier et Anne-Claire Herfaut

 

 

Article publié par cmr • Publié Jeudi 30 novembre 2017 • 25 visites

Haut de page